bio

Bio. Les surfaces et conversions continuent de progresser

La bonne nouvelle du jour
L’Agence Bio qualifie l’année 2016 d’« historique » pour l’agriculture biologique. La consommation de produits biologiques est en hausse de 20 %. Les Français ont dépensé l’année dernière 7 milliards d’euros. Dans le même temps, le nombre d’agriculteurs certifiés bio est en augmentation de 12 % pour atteindre 32 326 en ce début d’année.

Surfaces engagées : une croissance de 16 %
Les cultures certifiées bio atteignaient un peu plus de 1 million d’hectares fin 2016, en augmentation de 5% par rapport à l’année précédente, tandis que, plus globalement, les surfaces engagées en agriculture biologique, comprenant les fermes en transition, étaient en hausse de 16%, à 1,54 million d’hectares.
« Cette croissance, de l’ordre de 16% en un an, est le résultat des nombreux engagements dans l’année qui portent les surfaces en conversion au-delà de 470.000 ha », souligne l’Agence bio.

Mais en dépit de cette augmentation, ces surfaces représentent seulement 5,7% de la surface agricole utile française. Au total, 32.326 fermes bio composent le paysage français en 2016, soit 7,3% des fermes françaises, ce qui place l’Hexagone en troisième position au sein de l’Union européenne.

Bio : 69 % des Français en consomment au moins une fois par mois
C’est un fait, les mentalités évoluent. L’étude qui a été menée du 15 au 25 novembre 2016 sur 1002 Français(es) révèle une hausse de la consommation d’aliments dits écologiques. Ainsi, 9 Français sur 10 ont consommé du bio en 2016. Mieux encore, 69% des sondé(e)s avouent en consommer au moins une fois par mois. Et parmi eux, 65 % achète d’avantage de produits de saison et 61% privilégie les produits frais. Preuve que la conscience du « manger mieux » et du « mieux consommer » entrent dans les mœurs.Les citoyens sont davantage tourné vers les enjeux écologiques tels que le zéro déchet ou la préservation de la planète, en alliant un mode de vie plus sain.

Toujours plus de bio sur les étals
Les habitudes de consommation changent et le marché, lui aussi, innove. Vu que la demande est toujours plus forte, de nombreux magasins spécialisés dans le bio ont vu le jour surfant sur cette nouvelle vague. Parmi les sondés, 83 % estime avoir confiance dans le bio. Résultat : les ventes de produits issus de l’agriculture biologique ont bondi d’environ 20 % entre 2015 et 2016. Les gains ont alors dépassés la barre des 7 milliards d’euros en 2016 – contre 5,76 milliards fin 2015.

Toujours plus d’agriculteurs bio dans l’Hexagone
La demande étant toujours plus forte, des emplois ne cessent de se créer. À la fin de l’année 2016, l’Agence bio compte 32 326 exploitants agricoles bio avec plus d’1,5 million d’hectares engagés en bio – ça en fait des salades sans OGM ni pesticides. Et les Français sont 8 2% à estimer que le développement de cette agriculture est important.