tomates

Fiche de culture : la tomate

Fiche techniqueNom botanique : Lycopersicon esculentum.
Cycle : plante annuelle.
Origine : Amérique centrale et le nord-ouest de l’Amérique du Sud. La tomate a été domestiquée pour la première fois au Mexique.
Sol : riche et bien drainé, avec une exposition ensoleillée.
Rusticité : elle ne supporte pas des températures inférieures à 2 °C.
Semis : en février et en mars.
Plantation : de mars à juin.
Récolte : environ quatre mois après le semis et jusqu’aux premières gelées. (Juillet – Octobre)

Gorgées de sucres et de soleil, les tomates cueillies à point sont savoureuses. Très nombreuses, elles s’utilisent en cuisine diversement selon leur qualité : juteuses, charnues, sans pépins, les plus grosses se farcissent, les petites se laissent croquer à l’apéritif.
Besoins Dès février :
Démarrer les semis sous abri pour les variétés précoces.
Semer en terrines, à 20 °C. Un mois plus tard, repiquer en godets les plus beaux plants.
Au stade deux ou trois feuilles, en avril, repiquer les jeunes plants. Dans le même temps, enrichir avec un amendement l’emplacement qui accueillera les tomates.
En avril :
Démarrer les plantations si les risques de gelées ne sont plus à craindre en régions douces ou sous abri. Sinon, patienter jusqu’en mai.
Espacer les plants de 50 cm et les rangs de 70 cm. Placer un tuteur au pied de chaque plant.
Pailler afin de maintenir l’humidité du sol et éviter les invasions de mauvaises herbes. Enterrer la base des tiges pour renforcer l’enracinement.
Tuteurer les pieds de tomate avant de reboucher. Attacher les tiges, tailler les gourmands, puis arroser et pailler le sol.
Conseil de pro : placer deux poignées d’ortie broyées au fond du trou, au moment de la plantation, pour activer la croissance et pour protéger les tomates contre les maladies.
Attendre la formation des fruits pour arroser : un excès d’eau a pour effet de diminuer leur goût. Ôter les gourmands, ainsi les tomates accumuleront davantage de sucres.
De juillet aux premières gelées :
Récolter les fruits en se fiant à l’intensité de leur couleur.
Il est encore possible de récolter les tomates en septembre et octobre.
Si le froid arrive, mieux vaut les cueillir non mûrs, les envelopper dans du papier et les conserver dans une caisse.
Rotation des cultures de tomates
Avant les tomates : radis, navets, mâche, pois, poireaux, scorsonères. Légumes racines ou fabacées.
Après les tomates : sarrasin, moutarde, phacélie. Attendre 3 ou 4 ans avant de cultiver des tomates au même endroit.

Les associations avec la tomateAu voisinage de : ail, asperge, basilic, capucine, céleri, carotte, mâche, oignon, œillet d’Inde, persil, poireau, souci.

Mariage :
– Les Œillets d’Inde réduisent les risques d’attaques d’aleurodes et éloignent de nombreux insectes. Les œillets d’Inde viendraient également à bout des nématodes, friands des racines des plants de tomate.
– Basilic, persil, ciboulette sont des plantes aromatiques réputées pour lutter efficacement contre les ravageurs.
– Céleris, haricots, poireaux ou encore radis seront de bons voisins au potager pour la tomate.
Divorce :
– Les pommes de terre, issues de la même famille que la tomate, risquent de lui transmettre les maladies virales et le mildiou, les deux cultures étant sensibles à la souche Phytophtora infestans.
– Le concombre peut contaminer la tomate avec le virus de la mosaïque, qui se propage avec les pucerons, mais aussi avec les outils infectés.
– Le fenouil nuit à la culture de la tomate. Ne pas le semer à côté ou vos tomates peineront à se développer.

Maladies et ravageurs
Contre les maladies
Le mildiou
Le mildiou de la tomate sévit par temps chaud et humide. Cette maladie cryptogamique, qui apparaît souvent en fin de saison, provoque des taches brunes irrégulières sur les feuilles qui sèchent, les fruits pourrissent.
Détruire les feuilles et les tiges contaminées et penser à pailler. En prévention, appliquer du purin d’ortie sur le sol. Par temps humide, traiter les plants à la bouillie bordelaise.
Le virus des taches bronzées
Le virus des taches bronzées, transmis par les thrips, tire son nom des traces couleur bronze sur les jeunes fruits.
L’infection précoce peut entraîner le dépérissement du plant. Éviter donc la proximité des pois.
Le “cul noir”,
Le “cul noir”, ou nécrose apicale, forme des taches noires sur les fruits, à l’opposé des pédoncules.
Ce problème est dû à une carence en calcium.
Apporter des cendres ou bien procéder à des arrosages irréguliers.
Apporter de l’eau au pied, en prenant garde de ne pas mouiller le feuillage. Pour ce faire, arroser avec un goutte à goutte ou bien installer un tuyau microporeux.

Contre les parasites
Le puceron
Les pucerons attaquent les tomates du jardin et déforment feuilles et tiges. Une solution efficace consiste à semer des œillets d’Inde entre les pieds de tomate et à accueillir les coccinelles.
Le doryphore
Les doryphores peuvent attaquer les tomates. Séparer tomates et pommes de terre et pratiquer la rotation : ces légumes (Solanacées) ne doivent pas se succéder sur une même planche.
Le nématode
Contre les nématodes, planter des oeillets d’Inde.

Variétés
Ronde, allongée, cerise, rouge, jaune ou noire… vous avez l’embarras du choix !
Saint-Pierre : variété classique, demi-précoce, très productive, avec de gros fruits lisses et longs qui n’éclatent pas.
Cœur de bœuf : voici une grosse tomate de forme originale allongée et à la chair ferme. Sa saveur est douce et intense.
Rose de Berne : cette variété développe des fruits dont la peau est fine et la chair douce et fondante.
Brandywine : gros fruits à chair ferme et très juteuse.Parfum prononcé et épicé. Rustique et résistante au mildiou.
Cornue des Andes : variété de type tomate piment. Ses fruits allongés, pouvant atteindre 18 cm, sont parmi les plus savoureux.
F1 Apero : tomate cerise à grande saveur gustative. Bonne productivité e résistante aux maladies. À cultiver sous abri.
Lemon boy : Une variété tardive, ronde et de gros calibre. Cette tomate a une couleur jaune et une saveur douce.
Noire de Crimée : très gros fruits originaux. Foncés à maturité et très charnus, ils ont une saveur douce.

Tomates précoces et de mi-saison
En régions fraîches : préférer les variétés hâtives.
‘Harzglut’ : au petit fruit rond, très précoce
‘Pyros’ : ronde, adapté à tous les usages, se révèle plus tardive.
Variété précoce
‘Mirabelle’ : tomate cerise ronde, précoce et parfumée
Variétés de mi-saison
‘Des Andes’ : allongée, de peu de jus et graines
‘Lemon Boy’: jaune, à fruits ronds moyens
‘Tangerine’ : aux fruits orangés à la chair douce
‘Green Zebra’ : ronde, striée de vert
‘Brandywine’ : gros fruits à chair rose