kiwi

Les variétés de kiwis

Les meilleures variétés de kiwis

La culture du kiwi est restée longtemps dominée par l’excellente variété ‘Hayward’. La gamme variétale s’est diversifiée depuis et de nouvelles variétés sont aujourd’hui disponibles.

Mâles , femelles ou autofertiles

Actinidia chinensis ‘Hayward’Les kiwis (Actinidia) sont des plantes dioïques, c’est à dire qu’il existe des pieds mâles et des pieds femelles et les deux sont a priori indispensables pour espérer récolter des fruits.

Il existe des variétés autofertiles, permettant d’obtenir des fruits avec un seul sujet. Les fruits de ces variétés autofertiles sont cependant plus petits.

Si vous choisissez de cultiver des plantes mâles et femelles, vous devrez donc prêter attention à la fois au choix de la variété femelle qui portera les fruits, au choix de la variété mâle pollinisatrice, et surtout à la compatibilité entre les deux !

Prévoyez 1 pied mâle pour 1 à 6 pieds femelles.

Les principales variétés de kiwi

Variétés mâles pollinisatrices
Actinidia chinensis ‘Tomuri’Actinidia chinensis : c’est le kiwi mâle type (botanique), très vigoureux et florifère.
Actinidia chinensis ‘Minkimale’ : pollinisateur de ‘Minkigold’.
Actinidia chinensis ‘Sorelli’ : pollinisateur des pieds femelles ‘Sorelli’.
Actinidia chinensis ‘Tomuri’ : variété très vigoureuse, idéale pour féconder la plupart des variétés femelles, spécialement ‘Hayward’ qui fleurit en même temps.
Variétés femelles
Actinidia chinensis ‘Sorelli’Actinidia chinensis ‘Hayward’ : variété de référence, la plus fréquemment cultivée, donnant les plus gros fruits, à chair acidulée. Très productive. Récolte de novembre à janvier. Les kiwis se conservent longtemps.
Actinidia chinensis ‘Minkigold’ ; petits fruits, chair jaune et sucrée, parfum de pomme. Pollinisé par la variété mâle ‘Minkimale’.
Actinidia chinensis ‘Sorelli’ : fruit lisse, chair jaune, parfumée et très douce. Récolte fin septembre. A polliniser par la variété mâle ‘Belen’.
‘Belle de Chine’ : chair jaune, peau lisse, plus sucré que les kiwis verts, récolte en octobre.
Variétés autofertiles
Actinidia chinensis ‘Solissimo’Actinidia chinensis ‘Jenny’ : Fruits petits à moyens, chair douce et juteuse. Récolte vers mi-octobre.
Actinidia chinensis ‘Solissimo’ : fruits moyens à gros. Variété très productive. Récolte en octobre-novembre.
Actinidia chinensis ‘Solo’ : petits fruits en grand nombre. Récolte en janvier.

Kiwaï, le kiwi de Sibérie

Kiwai ‘Issai’Très proche du kiwi, cette autre liane est plus rustique et la récolte est plus précoce, ce qui convient mieux au régions situées au Nord de la Loire. Les fruits n’ont pas besoin d’être pelés car ils ont la peau lisse. Les kiwaïs sont encore plus riches en vitamine C que les kiwis. Leur chair est fine et très savoureuse : son goût rappelle à la fois le kiwi et la groseille à maquereau.

Actinidia arguta : L’espèce type, pieds mâle et femelle
Actinidia arguta ‘Nostino’ : Variété mâle destinée à la pollinisation de toutes les variétés femelles d’Actinidia arguta
Actinidia arguta ‘Weiki’ : Variété femelle. Peau et chair pourpre. Très rustique. Récolte sur plusieurs semaines en septembre-octobre.
Actinidia arguta ‘Maki Amdue’ : Variété femelle rustique, fruits pourpres, très doux.
Actinidia arguta ‘Ken’s Red’ : Variété femelle. Peau et chair pourpre, presque rouge. Variété très rustique. La pollinisation par la variété mâle qui porte le même nom est optimale.
Actinidia arguta ‘Issaï’ : variété autofertile donnant des fruits de la taille d’une grosse cerise. Peau lisse, chair douce et sucrée. Récolte précoce, dès septembre.