Maxime de Rostolan

Maxime de Rostolan : « Nous ne sommes pas en mesure de nourrir la planète »


Maxime de Rostolan a poussé un coup de gueule ce week-end lors du Climate BootCamp à la Bourboule.

Initiateur d’un projet de microferme en Indre-et-Loire, Maxime de Rostolan défend bec et ongles l’agroécologie, la seule option selon lui pour vaincre la faim dans le monde.

« C’est l’agriculture industrielle qui est responsable en grande partie de la déforestation »
« L’agriculture industrielle et chimique est au bout du rouleau et il est temps de changer les techniques afin de retrouver le bon sens paysan » explique Maxime de Rostolan avant d’enfoncer le clou : « C’est l’agriculture industrielle qui est responsable en grande partie de la déforestation, des rejets de gaz à effets de serre d’origine entropique sans oublier les effets néfastes de l’agriculture mondialisée qui voient les denrées parcourir parfois plus de 5.000 km avant de terminer dans nos assiettes. Tout cela participe du dérèglement climatique ».